Une « plage verte », pour un « quai nature et patrimonial »

with Pas de commentaire

C’est au tour du quai du Priourat d’engager sa mue : une nouvelle place offerte au promeneur, pour la détente et le jeu. Travaux lancés !

Les activités économiques des chais se poursuivent et la voirie actuelle ne change pas de gabarit mais ce sont les abords de la Dordogne qui s’aménagent pour offrir notamment le week-end un havre de paix appréciable. Vous viendrez admirer de plus près l’angélique des estuaires l’été.

Les stationnements en épis à l’ouest de la rue se redressent et deviennent longilignes pour laisser plus de place au promeneur, des terrasses en bois s’intercalent entre de grands espaces enherbés.

Rappelons la perception et la proposition de l’équipe de paysagistes de l’agence TER lors du concours : « Nous avons pensé cet espace en correspondance avec le grand quai de l’esplanade de la République. Il prolonge la grande promenade, conserve sa largeur qui permet à plusieurs personnes de cheminer confortablement côte à côte. Il se pose en complémentarité des espaces plus minéraux, offrant une véritable plage verte animée. Les arbres existants sont conservés pour apporter l’ombre nécessaire à la plaisance d’une après midi. » Du pont de Bordeaux jusqu’à la rue des Tonneliers, un parcours privilégié se profile donc pour les « modes actifs » (marche à pied, vélo, trottinette, skate) avec la réalisation d’un cheminement qui à vocation ensuite à se prolonger jusqu’à Condat.

Deux aires de jeux consacrés aux plus jeunes sont créées à l’approche du pont (mur d’escalade et toboggan tube pour les 6-12 ans ; aire de jeux sécurisée pour les 3-6 ans). Ceci, à l’ombre de nouvelles plantations, de grands (tilleul à feuilles cordées, peuplier noir, charme), moyens et petits arbres (saule, aulne, bouleau blanc).

Des brumisateurs sont installés pour se rafraichir.

Eté 2019, on en profite !