Les Quais et Berges sont « attachants », beaux, soumis aux mouvements permanents de la marée. Le projet des Quais et berges devra révéler et amplifier cette dimension de port d’attache, attacher la ville à son paysage, à son identité de confluence. Il devra lier la bastide à la nature et à l’eau et imposer ces lieux comme un trait d’union entre le paysage naturel des Dagueys et
le paysage architectural et urbain de la bastide.
Enfin, surtout, si ces lieux se déclinent sous le signe de l’attache, c’est qu’ils signent une dimension forte de la ville permettant à chaque libournais, à chaque visiteur, d’identifier et de dire ce quelle est la singularité de cette identité de confluence.