Les Casernes, La Confluente accueillante

Les casernes, c’est :

  • un foncier de 6 ha détenu par des acteurs publics (La Cali et la Ville de Libourne), à réunifier pour un projet d’ensemble et à articuler avec les emprises privées limitrophes.
  • des bâtiments à la valeur patrimoniale indéniable dont une partie est inscrite aux monuments historiques, à réhabiliter.
  • des investisseurs privés et/ou publics avec lesquels s’accorder pour développer des activités économiques.

L’enjeu

Les casernes de Lamarque et Proteau n’accueillent plus l’École des Sous-Officiers de Gendarmerie (ESOG), elles doivent écrire une autre page de leur histoire. Cette nouvelle vocation donnera l’occasion d’ouvrir le site sur la ville, afin qu’il constitue demain un quartier pleinement intégré au centre-ville.

Les objectifs

  • Faire des casernes un lieu de vie complémentaire aux autres fonctions centrales de la bastide.
  • Développer un programme fort pour un pôle économique et culturel :
    • en lien avec la destination touristique Libourne – Saint-Émilion : hôtellerie, site de congrès, mise en valeur de la filière vitivinicole.
    • en complément du pôle administratif et de l’équipement constitué par l’espace jeune, les locaux de répétition et le skate-park.
    • valorisant sa dimension historique, patrimoniale et culturelle. Ouvrir le site aux Libournais et continuer d’investir la place d’armes et le manège de l’aile ouest, lieux participant aux événements festifs et culturels de la ville.
  • Articuler les casernes au reste du centre-ville :
    • à l’hôtel de ville au coeur de la bastide, via le square du XVe Dragon et la rue Thiers
    • à la gare via la rue Gallieni et au quartier de Montaudon, en direction des berges de la Dordogne.

 

Les maîtres d’œuvre :

 

Où en sommes-nous?